bouton_menu_mobile1
bouton_menu_mobile2
matiere plastique apres injection

Retassure plastique : comment éviter les défauts en plasturgie ?

Le moulage par injection permet de développer des pièces en plastique de formes attrayantes. Cependant, le procédé de fabrication peut comporter des défauts, que l’on appelle plus communément des retassures. Si ces imperfections sont généralement d’ordre esthétique, il faut savoir qu’elles peuvent altérer l’aspect et la performance des pièces moulées. Pour éviter les désagréments, voici une liste de défauts possibles lors d’une injection plastique et quelques conseils pratiques pour les prévenir.

Définition de la retassure plastique

Une retassure plastique est un défaut géométrique pouvant survenir lors du moulage par injection plastique. Elle se traduit par une cavité qui se forme dans les sections épaisses de la pièce. En effet, quand le plastique se solidifie dans un moule, le refroidissement extérieur peut causer un retrait de la masse encore en fusion vers l’intérieur. C’est ce phénomène qui cause la retassure et il se produit généralement dans les parties massives de la pièce plastique.
Souvent, les retassures plastiques ne sont constatées qu’au moment du refroidissement et pourtant, elles peuvent rendre les pièces non conformes aux exigences du cahier des charges. De ce fait, vous avez intérêt à respecter quelques règles pour minimiser les risques d’imperfections.

Liste de défauts d’injection à éviter

Les défauts esthétiques pouvant survenir lors d’un moulage par injection se distinguent par la forme de différentes imperfections.

Retassure

Elle se traduit par un bourrelet ou une cavité peu profonde sur la surface de l’article. Pour l’éviter, misez sur des écarts de moins de 60 % entre les parties fines et les sections plus épaisses. Si besoin, réorientez l’empreinte du moule ou le positionnement du point d’injection.

Bavure

Elle apparaît sur les matériaux dont l’écoulement est fluide (nylon non chargé ou Santoprene). Ainsi, la petite bavure, venant suinter sur le plan de joint, doit être ébavurée lorsque la pièce est refroidie. Parfois, il faudra modifier la forme de l’article pour éviter les bavures.

Gauchissement

Lorsque les parois d’une pièce en plastique sont trop fines pour son matériau cible, la pièce va certainement se gondoler comme une chips. Heureusement, le gauchissement peut être facilement évité en respectant les indications relatives à l’épaisseur des parois. À noter, les articles munis de supports internes (gousset de support ou nervurage) sont plus résistants à ce phénomène.

Givrage

Ce terme désigne des défauts esthétiques prenant la forme de stries argentées ou des flocons de matière. La plupart du temps, le givrage se produit sur une matière humide ou dégradée. Ceci étant, il peut également avoir lieu suite à un cisaillement causé par une vitesse d’injection plus élevée que la normale.

Lignes de soudure

Ces lignes fines situées au bord d’un orifice ont un rôle purement esthétique. Bien qu’elles s’apparentent à des fissures, les lignes de soudure n’entraînent aucun désagrément sauf si elles sont situées sur une partie soumise à des contraintes considérables. Dans ce cas, il est préférable de créer une saillie de renfort autour du trou ou le percer plus tard.

Nos conseils pour éviter les défauts d’injection plastique

Fort heureusement, la majorité de ces imperfections peuvent être évitées en procédant à quelques modifications lors du moulage ou en sélectionnant une autre matière.
Voici donc des règles à considérer pour éviter une retassure plastique :

  • toujours surveiller l’épaisseur des parois et leur uniformité ;
  • privilégier les parois minces et uniformes ;
  • intensifier la régulation thermique du moule ;
  • diminuer les surépaisseurs dans les angles ;
  • vérifier l’épaisseur de la nervure et la paroi qui doit être approximativement similaire.

Bien entendu, vous devez parfois ajuster certains paramètres notamment pour les pièces à géométrie complexe : température du moulage, vitesse d’infection ou temps de maintien. Enfin, rappelons que la sélection de la matière influence également le procédé de fabrication surtout pour les parties à l’aspect esthétique. Si le polypropylène et le HDPE sont par exemple très sujets à la retassure plastique, le polybutylène et l’acétal sont plus fluides.

JMDCFAO vous accompagne dans la conception de vos pièces plastiques

Depuis plus de 30 ans, l’entreprise JMDCFAO intervient pour la réalisation de moules et prototypes via l’injection plastique. De la conception à la production de vos pièces en plastique, notre équipe de techniciens expérimentés prend tout en charge.
Dans le but de répondre à toutes les exigences, nous effectuons également un contrôle de vos pièces. Ceci, afin de fournir des produits conformes aux normes en vigueur. Usinage, optimisation de produits, injection plastique… Nos compétences nous permettent de répondre à n’importe quelle demande.

Quels sont nos engagements ?

  • Un bureau d’études analyse le projet pour proposer des solutions adaptées et économiques.
  • Un devis détaillé en ligne ou par téléphone obtenu dans les brefs délais.
  • Des délais de production réduits et des itérations accélérées.

Grâce à notre savoir-faire et nos expériences, JMDCFAO sera en mesure de garantir une production rapide, de qualité et surtout, dépourvue de retassure plastique. Nous fabriquons vos pièces en plastique, vos moules et vos prototypes dans notre atelier d’injection équipé des dernières technologies.

9 mars, 2023

Articles similaires

Décolletage et usinage de pièces : quelles sont les différences ?

Utilisées principalement pour façonner des pièces en retirant l’excès de matière, le décolletage et l’usinage permettent d’obtenir des ouvrages d’une grande précision. Comme chaque opération possède son propre fonctionnement, il convient de comprendre la différence entre usinage et décolletage pour connaître la technique adaptée à chaque projet.

Lire l'article

Injection bi-matière : ce qu’il faut savoir

L’injection bi-matière représente une avancée significative dans les domaines de l’usinage et la plasturgie. Utilisée pour créer des pièces plastiques composées de deux matériaux différents, cette technique complexe permet d’offrir des caractéristiques spécifiques aux produits finis. Si vous envisagez d’avoir recours à ce procédé, découvrez l’essentiel à savoir sur l’injection bi-matière, ses applications ainsi que ses avantages.

Lire l'article

Surmoulage plastique : tout savoir sur ce procédé

Technique courante en plasturgie avancée, le surmoulage plastique est particulièrement plébiscité pour la création de prototypes ou pièces en série. Ce processus consiste à mouler une couche de matière supplémentaire sur une autre pièce. Souvent utilisé dans l’industrie manufacturière, ce procédé confère au produit fini des caractéristiques uniques. Mais surtout, il augmente sa fonctionnalité et sa résistance. Si vous envisagez d’y avoir recours, découvrez le principe du surmoulage plastique.

Lire l'article